19 octobre 2010 Prise de parole FO

, par udfo79

Chers amis, chers camarades,

Une fois encore nous sommes en grève et nous manifestons. Combien de manifestations déjà ? combien de manifestants à chaque fois ? Tout le monde le sait, ce n’est plus le problème depuis longtemps.. Aujourd’hui, c’est la grève, c’est par la grève que les salariés se mobilisent pour obtenir satisfaction. Je salue tous les mouvements en cours
-  Dans les collèges de La Crèche, Rabelais à Niort, les ouvriers d’Etat ont engagé le mouvement depuis jeudi dernier,
-  Dans les collèges de Celles/Belle, Mazières en Gâtine, La Crèche, Le lycée de la venise verte,
-  les écoles de Beauvoir, Magné, Aiffres, Jacques Prévert et Pasteur à Niort,
-  L’EREA de ST Aubin le Cloud,
-  Dans les transports Baudouin,
-  A la base d’Intermarché à Gournay avec blocage filtrant à Melle hier, avec des camarades de chez Rhodia,
-  Dans le nord chez Calcia dans la cimenterie d’Airvault,
-  les cheminots de Thouars,
-  Depuis ce matin les salariés d’Eurovia,
-  énormément de grévistes aujourd’hui en moyenne 50% selon les entreprises comme chez CEE Schisler dans le nord, autant à la sécu, etc etc
-  et les lycéens mobilisés partout, malgré le mépris qui leur est réservé, et qui sont bien décidés à faire entendre leur voix car il s’agit bien de leur avenir ! Camarades tous ces mouvements doivent être soutenus, entretenus, élargis et renforcés par tous. FO soutient tous ces salariés du public et du privé, engagés pour gagner ! Aujourd’hui il n’y a pas d’autre solution car non seulement le gouvernement reste sourd mais en plus il en rajoute et il provoque ! Le gouvernement de M. Fillon provoque lorsqu’ il menace de suspendre le paiement des retraites ! Il provoque quand il menace de réquisitionner les grévistes ! il provoque encore lorsqu’il annonce un plan d’austérité et qu’il rend public le plan de Monsieur Attali. Monsieur Attali, cet ancien conseiller de M. Mitterand, vient de faire 25 propositions. Il prévoit entre autres le gel du salaire des fonctionnaires jusqu’en 2013 / le gel de certaines prestations sociales / la mise sous condition des allocations familiales / de nouveaux déremboursements des médicaments / il prévoit même de faire payer les malades en affection de longue durée / et enfin bouquet final il annonce une nouvelle réforme des retraites avec allongement de la durée de cotisation après 2020. Alors, c’est clair, ce mouvement il nous faut le gagner. Il nous faut le gagner pour mettre un coup d’arrêt à cette politique totalement réactionnaire dictée par le FMI et l’UE dans le seul intérêt des banques, des patrons, de tous les grands de ce monde. Pour le gagner il faut à la fois de la détermination mais aussi de la clarté. Assez de tergiversations. Il n’y a pas d’autre solution que d’exiger le retrait du projet et si demain il est voté de se battre pour l’abrogation. Face aux provocations du gouvernement, qui veut passer en force, il n’y a pas d’autre solution que de lui opposer la force du nombre. Le nombre, ce sont ces millions de manifestants, ces centaines de milliers de jeunes de salariés du public comme du privé qui aujourd’hui sont en grève et qui montrent la voie à suivre. FO vous dit il faut montrer aujourd’hui notre détermination. Le gouvernement joue la montre. Il spécule sur les vacances scolaires. Il espère certainement que certaines organisations abandonnent le combat. Ils n’y arriveront pas car quelles que soient les hésitations au sommet, dans les lycées les facultés dans les entreprises, dans les administrations, chaque jour des assemblées générales réunissant appartenant à toutes les organisations syndicales, avec les non syndiqués, se réunissent pour voter la grève. Voilà la voie à suivre. Pour faire céder le gouvernement il faut renforcer le mouvement, par la grève jusqu’à satisfaction. C’est ainsi que nous gagnerons et qu’ensemble nous obtiendrons le retrait du projet de loi. RETRAIT, RETRAIT, RETRAIT de la réforme !

Jocelyne Baussant, Secrétaire Général UD FO 79.